Gérer son épargne

Les petits ruisseaux font les grandes rivières.

En effectuant des versements volontaires (ponctuels ou programmés) vous alimentez en douceur votre plan d’épargne salariale. Vous pouvez ainsi vous constituer :

  • Une épargne de précaution (pour vous prémunir contre les accidents de la vie),
  • Une épargne projet (achat ou agrandissement de la résidence principale, financement des études des enfants...),
  • Un complément de revenu pour la retraite (pour compenser la baisse progressive des montants versés par le système de retraite obligatoire, pour financer vos loisirs,...).

Vous pouvez effectuer des versements :

Ponctuels

Réalisez vos versements par carte bancaire, par prélèvement ou par chèque.


Programmés

Vous avez la possibilité d’être prélevé automatiquement et régulièrement sur votre compte bancaire. A noter que vous pouvez à tout moment modifier le montant de votre versement, sa périodicité ainsi que votre choix financier directement sur Internet, y compris à partir de votre appli mobile.

Vos versements volontaires sont limités en tant que salarié à 25% de votre revenu brut annuel, tous plans d’épargne salariale confondus.

Gérer son épargne en effectuant des versements volontaires

© HSBC Epargne Entreprise . À titre d'illustration uniquement.


Cas particulier des versements de plus de 8 000 euros

En cas de versement(s) volontaire(s) supérieur(s) à 8 000 euros, qu’ils soient ponctuel(s) ou cumulé(s) sur l’année, la réglementation française impose de fournir :

  • une photocopie recto/verso de leur pièce d’identité (CNI ou Passeport valide),
  • un justificatif de domicile de moins de 3 mois,
  • une attestation d’origine des fonds et du patrimoine, disponible également dans la bibliothèque de l’espace sécurisé épargnant.

En cas de justificatif manquant et conformément à la règlementation française*, votre versement sera donc rejeté ou l’utilisation de votre compte d’épargne salariale restreinte.

*En application des articles L.561-2 et suivants, ainsi que de l’article R561-16 du Code Monétaire et Financier.